Qualité de l’air intérieur : enjeux de santé et surveillance

Pollution et enjeux de santé

La qualité de l’air intérieur respiré par les usagers est un enjeu qui résonne fort dans nos sociétés actuelles. Les établissements recevant du public tel que les EHPAD, organismes de santé, les structures scolaires accueillant des enfants sont les plus vulnérables et c’est pourquoi l’on assiste ces dernières années à un durcissement des normes en vigueur, mises en place par les gouvernements à l’égard des collectivités et bailleurs publics et privés (décret gouvernemental n°2012-14 notamment) .

Le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire relève d’ailleurs que les français passent plus de 80% de leur temps dans des lieux public clos, dans lesquels l’air environnant n’est pas toujours de bonne qualité et peut constituer un danger potentiel pour notre santé.

Parmi les facteurs polluants qui peuvent être présents à l’intérieur ou à l’extérieur du bâtiment concerné on note les produits ménagers, d’entretien, les dégagements de dioxyde de carbone C02, de particules diverses (composés volatils…), l’excès d’humidité …

Les conséquences sur notre santé ne sont pas à prendre à la légère : maux de tête, allergies, difficultés à respirer, défaillances de concentration … sans compter le coût économique associé estimé à 19 milliards d’euros par an en France.

Mais alors comment garantir un bâtiment sain pour l’usager? Quel plan d’action adopter pour assurer une bonne surveillance et des actions d’assainissement de l’air efficaces?

Surveillance : préserver l’environnement des public fragiles

La nécessité de mettre en place une surveillance des particules et gaz environnants ainsi que du taux d’humidité est réelle. Cette surveillance passe par une mesure en continu de la qualité de l’air au sein des établissements concernés.

L’installation de capteurs communicants dédiés, raccordés à un système de visualisation et d’analyse performant permet le suivi en temps réel des quantités de gaz et particules contenus dans l’air.

Enless annonçait début février la sortie de son transmetteur de CO2, température et humidité d’ambiance visant à améliorer le confort des occupants dans les établissements recevant du public.

qualité air intérieur communication sigfox

Ce transmetteur pouvait communiquer selon le protocole opéré Sigfox comme l’illustre le schéma ci-dessous ou bien en mode privé non opéré Wireless M-Bus selon la fréquence 169MHz.

De nouveaux produits sont attendus pour la fin d’année, notamment le transmetteur de COV qui permettra de monitorer la pollution de l’air au travers de la mesure des particules environnantes.

Cliquez sur les icônes ci-dessous pour relayer cet article sur les réseaux sociaux >>>

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, afin de vous proposer une meilleure expérience.